Historique

HISTORIQUE


L’HISTOIRE D’UN REGROUPEMENT

Vers le milieu des années 1990, divers intervenants culturels de l’arrondissement de Ville-Marie unissent leurs efforts pour organiser des activités culturelles destinées à animer le quartier.

En 1997, des représentants d’organismes culturels appuyés par la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) Centre-Sud/Plateau Mont-Royal se regroupent pour planifier différentes animations à l’occasion des Journées de la culture.

C’est toutefois autour de dossiers majeurs que le milieu culturel se mobilise. Les différents enjeux que sont l’implantation de la Grande Bibliothèque, à l’intersection des rues Berri et de Maisonneuve, et l’affichage des lieux culturels sur le mobilier urbain de la rue Ontario amènent les organismes culturels à s’unir pour fonder Voies culturelles des faubourgs en juin 2001, lors d’un grand rassemblement tenu au théâtre L’Alizé.

Le premier plan d’action du nouvel organisme est adopté en janvier 2002.


UN REGROUPEMENT EN EFFERVESCENCE

Depuis sa création, Voies culturelles des faubourgs a contribué à déterminer les différents axes du développement culturel sur son territoire. L’organisme a également mis en œuvre une série de stratégies et d’actions visant à donner une voix aux forces vives qui non seulement animent ce quartier, mais qui participent aussi à en redéfinir l’âme et l’identité.

À ce jour, Voies culturelles a œuvré à :

  • la concertation autour de la construction de la Grande Bibliothèque dans le Quartier latin ;
  • l’organisation d’activités originales qui favorisent une participation accrue de la population ;
  • l’installation, rue Ontario, d’une signalisation des lieux culturels du quartier ;
  • la reconnaissance des Faubourgs comme pôle de création ;
  • la reconnaissance de la culture comme moteur économique des Faubourgs dans le Plan particulier d’urbanisme de l’Arrondissement de Ville-Marie ;
  • la présentation du mémoire Consolidation du Pôle culturel des faubourgs comme quartier culturel à la Commission permanente sur la culture, le patrimoine et les sports, en collaboration avec la Société d’investissement de Sainte-Marie ;
  • la constitution et la diffusion de dossiers de recherche et d’analyse sur les réalités du milieu culturel ;
  • l’élaboration du projet d’aménagement « Nourrir Sainte-Marie » autour du métro Frontenac ;
  • la mise en valeur des intervenants culturels du secteur par l’organisation de diverses activités comme l’exposition Une vitrine sur les Faubourgs de même que la « Nuit aux flambeaux sur les Faubourgs ».

En plus de faire valoir l’apport de la culture à la revitalisation urbaine, Voies culturelles s’est positionné comme un acteur important en matière de médiation et de démocratisation culturelles en lançant des projets artistiques enracinés dans la communauté. Voies culturelles entend aussi multiplier ses interventions dans le champ social et dans l’espace public afin d’amener les institutions à attirer de nouveaux publics, de plus en plus diversifiés, et à donner à tous un accès direct et privilégié à la culture.

Au cours des prochaines années, Voies culturelles des faubourgs consolidera ses actions en vue de garantir de meilleurs services à ses membres et à la population de son territoire.